This event has passed.
  • Every Monday to Saturday from 04:00 pm until 07:00 pm, Apr 15 2016 to May 06 2016
  • Centre International pour la Justice Transitionnelle, l'Ambassade de Suisse au Liban, l'Ambassade de France au Liban, IFPO, Beirut, Lebanon
  • Exhibitions, Arts & Culture, Conferences & Workshops

Exposition
« Pour moi, la guerre c’est ça »,
Du 15 avril au 6 mai
Sous les arcades de l’Espace des lettres
Vernissage le vendredi 15 avril à 18h


En commémoration du 25ème anniversaire de la fin de la guerre civile libanaise, le Centre International pour la Justice Transitionnelle, en collaboration avec l'Ambassade de Suisse au Liban, l'Ambassade de France au Liban, l'Institut Français du Liban, l'Institut Français du Proche-Orient, et l'Institut de Science-Politiques de l'Université de Saint-Joseph, a lancé un concours de photo intitulé "Pour moi, la guerre c'est ça".

Nous avons demandé à des jeunes, entre 15 et 25 ans, d'utiliser leurs appareils photos afin d'explorer leur compréhension de la guerre civile libanaise, qui façonne le passé et le présent de leur pays. Le but de ce concours est de sensibiliser la jeune génération sur l'importance de rechercher et de dire la vérité (truth seeking and truth telling) sur les expériences personnelles de la guerre et sur les violence de l'après guerre.

Les cinq photographies gagnantes, sélectionnées par un jury de photographes, de diplomates et de membres de la sociétés civiles, ainsi que les photos des 21 autres participants, seront exposées à l’Institut français du Liban.

Cette exposition de photos va ensuite voyager à travers le pays, et chercher à stimuler la discussion entre les jeunes et le public. Les débats qui seront organisés autour de l'exposition donneront aux participants l'opportunité de parler de leurs photos et de réfléchir avec d'autres jeunes et des experts de la guerre et des violences politiques sur leurs rôles dans la promotion du dialogue et la construction de la paix.

Conférence
La Guerre au Cinéma: réalité fantasmée et mémoire collective
Par Rabih Haddad
Vendredi 15 avril à 19h30
Salle de conférence de l’Institut français du Liban

A l’occasion du vernissage de l’exposition « Pour moi la guerre, c’est ça », Rabih Haddad, metteur en scène et enseignant à l’USJ, nous propose une réflexion stimulante sur l’image et la guerre, à l’aune de ses propres travaux autour du cinéma, de la politique et de la mémoire.
Si, comme le dit Michel Tournier, « le romancier écrit dans les cases noires de l’histoire », le cinéaste va encore plus loin, il revisite souvent l’histoire et transforme la réalité elle-même pour la transcender. Il en a été ainsi de nombreuses œuvres, du premier (très) long métrage de l’histoire du cinéma, Birth of a Nation (Griffith, USA, 1916) à American Sniper (Clint Eastwood, USA, 2014), en passant par Amarcord, Apocalypse now, Underground, The thin redline et, géographiquement plus proches de nous, West Beirut, Sous les bombes, Mabrouk again ou encore Intervention divine ou Valse avec Bachir.

En 40 minutes Rabbih Haddad, cinéaste et professeur à l’USJ va tenter de nous faire comprendre comment la fiction cinématographique finit par se substituer à la réalité elle-même et modifier la mémoire collective d’un peuple. Quelle force peut avoir une photo ou un film, que transmet elle et pourquoi ? Comment chaque image raconte-t-elle « sa » guerre et quelles peuvent en être les conséquences ?

This event is on facebook